Vous êtes dans la rubrique : - La Vie du Golfe 

Publié le : 13 novembre 2004
Les Guepards - plates en V traditionnelles


-  L’histoire du Guepard
Etienne Riguidel est ébéniste de métier. Lorsqu’il construit sa première embarcation à bouchain, il suscite l’intérêt des Arradonnais.
Très vite, la première plate en V prend naissance. Armel Couedel propose le nom et dessine le logo du Guépard. Chaque Guépard est construit à la demande selon les critères des propriétaires. Une trentaine de bateaux sortira de son chantier.

Aujourd’hui, une quinzaine d’anciens Guépard naviguent, entretenus par leurs propriétaires.

Depuis dix ans, la flotte s’est considérablement agrandie. L’Amicale a vu le jour et se tient garante du respect de la jauge. Son esprit est de conserver l’authenticité de ce dériveur familial ainsi que la convivialité entre ses adhérents. Plus de cinq nouveaux Guépard sont baptisés tous les ans.

-  Le championnat du monde
A l’origine, le trophée des Guépard a été créé par le chantier du Guip. Le Guépard vainqueur du tour de l’Ile aux Moines, départ et retour Anse du Guip, se voyait remettre une copie exacte d’un tableau arrière de Guépard. A charge pour lui de le signer et de le remettre en jeu la saison suivante. Le premier trophée fut remporté par la 31, "Les Embruns".

Après deux éditions, l’Anim se proposa d’organiser la remise du trophée pour le championnat du monde des Guépard au cours du Festival de la Voile de l’Ile aux Moines. Le trophée est désormais remporté par le Guépard le mieux classé à la fin des trois jours de régate. Une bonne vingtaine de guépards se disputent chaque année ce trophée.

Cet article vous a été proposé par : jazz
En savoir plus sur ces plates en V : le site des guepards



Réagir à cet article


Imprimer cet article
envoyez cet article à vos amis
Envoyer cet article à un ami

Réactions à l'article :