Vous êtes dans la rubrique : - La Vie du Golfe  - Actualités 

Publié le : 12 novembre 2005
Poste de médiateur intergénérationnel
Lettre à Monsieur le Président du Conseil Régional

Port-Blanc, le 23 octobre 2005
Objet : Poste de médiateur intergénérationnel

Monsieur le Président,

Gérant d’une petite entreprise depuis trois ans, travaillant semaine, week-ends, jours et nuits, j’observe et cherche à comprendre l’évolution de notre société et notamment de la jeune génération. A 29 ans, face à la conjoncture qui se présente à nous, je m’interroge sur ce qui me fait tenir le coup...

Chômage, précarité, problème de logements, les « démons de Bretagne » Alcool, drogue, morts sur la route, suicides : pourquoi les jeunes sont-ils particulièrement touchés par ce « mal-être » ?
Evidemment ces problèmes et constats amènent des débuts de réponses.

Je vous propose aujourd’hui de créer au sein du conseil régional un poste de médiateur intergénérationnel qui permettrait de retisser un lien entre d’une part la jeunesse « désoeuvrée » qui se cherche, qui espère ou se désespère, et d’autre part les institutions, les dirigeants politiques, la génération qui à le pouvoir financier, exécutif, et législatif.

Avec le plus grand respect que j’ai sincèrement pour les aînés, les anciens, je constate que la moyenne d’age des conseillers régionaux doit se situer dans la barre supérieure des plus de 50 ans, ce qui fait une voir deux générations de différence avec ceux qui vont entrer sur le marché du travail ou qui y sont rentrés depuis peu...

Je vois mon rôle comme un conseil audit extérieur qui pourrait écouter, questionner, comprendre sur le terrain, la jeune génération et transmettre et permettrent aux différents acteurs du conseil régional de Bretagne de bien appréhender les difficultés et les remèdes à apporter pour améliorer les conditions de vie de tous.

Comme beaucoup aujourd’hui je ne suis « ni de gauche, ni de droite » mais avec des visions réalistes d’un idéal plus humain, dans lequel les citoyens se sentiraient mieux. De parcours atypique, et de nature autodidacte, je suis prêt à trouver une façon de travailler ensemble.

Restant à votre disposition pour vous rencontrer, et dans l’attente d’une réponse favorable, recevez Monsieur le Président,mes salutations distinguées

Fabrice LIZEE

Cet article vous a été proposé par : fabio



Réagir à cet article


Imprimer cet article
envoyez cet article à vos amis
Envoyer cet article à un ami

Réactions à l'article :